Mais pas toujours simple ! 

La première étape à franchir : trouver la bonne école.

Puis trouver la bonne porte, celle qui est ouverte quand toutes les autres sont fermées.

Enfin, même si la première est ouverte, ce n'est pas toujours le cas des autres portes, celles qui vous conduisent directement à la salle de classe.

Après il faut gérer la réaction des collègues. Parfois je suis accueillie comme la sauveuse (surtout en maternelle) mais parfois on ne vient même pas me dire bonjour ! Pire : l'appui du/de la directeur/trice n'est pas toujours au rendez-vous. Et ça c'est bien triste quand même parce que .... Et là je m'adresse aux enseignants qui ont une classe à temps plein : quoi qu'on en dise, en ZIL on a le même statut que vous ! Bah oui, le même concours, la même paye. Pas tout à fait la même profession je vous l'accorde. Mais je suis tout autant enseignante que tous les enseignants.

Bon, pour finir sur une note positive : "le soleil est lààààààààààà"  (les fans de Friends comprendront).