Une pratique qui nous vient de la pédagogie Freinet (Lien) et que j'affectionne tout particulièrement au sein de ma classe. 

C'est un moment de partage, un moment que les enfants attendent avec la plus grande impatience. C'est également un moment de classe qui peut vite déborder ! Si en début d'année les élèves sont plutôt timides, en juin c'est tout le contraire ! Et les "gros parleurs" peuvent en profiter pour monopoliser l'attention au détriment des autres...

Vous l'avez compris, c'est une pratique de classe incroyablement intéressante mais tellement difficile à gérer ! Et quelles traces en laisser ? 

quoideneuf

Ce temps de langage est inscrit à deux reprises dans mon emploi du temps : le mardi et le vendredi, juste après le temps de la récréation. 

Pourquoi ?

Parce que cette activité permet aussi de poser un climat de calme et d'écoute, elle permet d'enchaîner sur une autre activité en ayant repris l'attention des élèves.

Deux élèves peuvent s'inscrire à cette activité. Par contre sur une même semaine, ils ne peuvent pas participer aux deux temps de parole. Si un enfant s'est inscrit au quoi de neuf deux semaines de suite, il devra obligatoirement passer son tour la troisième semaine. Ce système peut paraître complexe, mais il permet de lasser l'opportunité à chacun de venir s'inscrire !

La feuille d'inscription est affichée à l'entrée de la classe avec un crayon pour écrire son prénom (on peut coller une étiquette prénom si on ne sait pas encore l'écrire). 

L'enseignant note évidement le suivi des inscriptions de cette atelier avec soin, pour pouvoir ainsi vérifier que tout le monde a eu l'occasion de s'exprimer au moins une fois sur une période. 

Et que se passe-t-il après le temps de parole ?

Les élèves peuvent poser des questions pendant deux minutes, l'élève doit y répondre. Il faut donc avoir bien écouté pour poser des questions en lien avec ce qui a été raconté !

Puis les enfants qui ont raconté un évènement durant le quoi de neuf disposent de 15 minutes pour illustrer ce qu'ils ont raconté (la maîtresse a pris des notes ou a enregistré à l'aide d'un dictaphone). 

Et que font les autres pendant ce temps ?

Ils participent à un atelier de dessin libre (qui mènera à des séances de graphisme ultérieures). 

marcel

On peut aussi donner un thème à chaque "quoi de neuf ?" comme ici.

Des infos pratiques de l'ICEM Pédagogie Freinet par ici.

Et un document intéressant par là.

Si vous souhaitez consulter mon propre document réalisé à partir des liens ci-dessusComp_tences_et_d_roulement_BLOG

 

Et vous ? Vous pratiquez le "quoi de neuf" dans votre classe ?