Tout projet original m'attire systématiquement. Le site d'Yvan Pédago (déjà présent dans mes liens à droite) constitue à lui tout seul une énorme source d'inspiration. Ce site fait pour moi partie des incontournables !

Quand j'étais petite (vers 5 ans environ), mon Grand-Père m'a appris à jouer aux Echecs. Je me souviens avoir adoré jouer des heures entières avec lui. Et lorsque je suis retournée visiter Yvan Pédago tous mes souvenirs ont refait surface. Et je me suis dit : "Pourquoi pas ?".

En plus il nous livre un reportage photo précis et nous explique chaque étape pas à pas (et avec les objectifs !). 

02 château la mise en place du jeu

 

LES COMPETENCES TRAVAILLEES
LES SITUATIONS D’ APPRENTISSAGE
   Symboliser :- les différentes pièces Toutes les situations de symbolisation imposées par le jeu lui-même et par le codage sur feuille...
   Coder - les différents déplacements Nécessité d’un code pour désigner l’emplacement d’une pièce (repères orthonormés) Utilisation permanente lors du jeu
   Utiliser les nombres pour se repérer
   Décoder - les différentes cases de l’échiquier par un code alpha numérique ( ex D4 )
Mise en place de la désignation conventionnelle (lettre en abscisse, chiffre en ordonnée) - nécessité fonctionnelle-
   Comprendre le fonctionnement d’un tableau à double entrée Gestion de l’échiquier,
    Comprendre la notion de couple (paire ordonnée) Utilisation d’un repère orthonormé: l’échiquier
Désignation des cases

   Connaître la suite des nombres de 1 à 8
   Maîtriser les suites écrites de 1 à 8

Utilisation des chiffres pour désigner
   Comparer des nombres
   Ranger les nombres ordre croissant de 1 à 8
Comparaison des valeurs des pièces (ex tour = 5, fou = 3, cavalier = 3....) lors des prises
   Réaliser des calculs additifs Total des forces prises à l’adversaire
   Comparer des longueurs (distance) Prise en compte des différentes distances possibles à parcourir en un coup pour le fou, la tour et la dame
   Ranger Rangement des pièces par ordre de puissance (en fonction des valeurs numériques conventionnelles de chaque pièce)
   Réaliser des algorithmes Travail sur la réalisation de l’échiquier ( arts plastiques ou techno)
   Mettre en oeuvre des stratégies de tâtonnement Toutes les situations de déplacement en fonction d’un objectif
   Analyser des problèmes simples Recherche des trajets les plus efficaces
Recherche des trajets les plus courts
Réflexion sur l’intérêt d’une prise ou pas 
Réflexion sur la menace ou la sécurité de telle ou telle position ( en prise ou pas)
   Appréhender par l’implicite l’orthogonalité Manipulations de pièces à déplacement orthogonal ( tour, fou )
     Appréhender la symétrie Mise en place des pièces blanches et noires par symétrie
   ... et même l’espace vectoriel !
(Comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, on manipule l’espace vectoriel souvent sans en avoir conscience !)
 
Toutes les translations permettant les déplacements 
Recherches de déplacements équivalents (égalité vectorielle)
Décomposition en 2 mouvements d’un déplacement direct interdit (réciproque du théorème de CHASLES )
                                 ( avec fou et tour )

(Extrait du site Yvan Pedago)

Actuellement j'ai commandé trois jeux d'échecs, pour avoir un  bon groupe de 6 élèves pour travailler correctement (ce qui devrait représenter la moitié de mon groupe de GS l'an prochain).

J'ai imprimé tout le projet d'Yvan et je pense également me servir de celui de l'IEN de Strasbourg (en bonus en fin de page) pour écrire mon propre projet. J'ai également réalisé deux grandes planches comme sur la photo en haut de page, me reste à créer les étiquettes des différentes pièces du jeu. 

Et vous ? Ca vous dirait de vous lancer dans ce même projet ? Qu'en pensez-vous ?

Petit bonus : Un projet complet réalisé par une circo de Strasbourg (mais je pense qu'ils se sont largement inspirés d'Yvan Pedago)